L'économie circulaire

Autour de la Transition Ecologique

La transition écologique a pour objectif de parvenir à découpler la croissance économique et celles de la consommation des ressources et du rejet des gaz à effet de serre pour réduire son impact environnemental.

C’est dans ce contexte que la France s’est engagée dans un défi majeur : réaliser la transition vers un modèle d’économie circulaire. Il s’agit de passer d’un modèle économique actuel « linéaire » (extraire, produire, consommer, jeter) à un modèle « circulaire » intégrant l’ensemble du cycle de vie des produits de la production à la gestion des déchets.

Le premier étage de la fusée : La loi française no 2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte dit LTECV ; elle comporte des dispositions favorisant l’économie circulaire et une meilleure gestion des déchets.

REI-INDUSTRY-EcoCirculaire-550px

Les 7 piliers de la transition écologique vers une économie circulaire

L’économie circulaire vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement tout en développant l’emploi.
1

L’ÉCOCONCEPTION

pour minimiser les impacts environnementaux dès l’élaboration d’un produit.
2

L’ÉCOLOGIE INDUSTRIELLE

ou l’organisation inter-entreprises par des échanges de flux ou une mutualisation de besoins.
3

L’ÉCONOMIE DE FONCTIONNALITÉ

privilégie l’usage à la possession.

4

LE RÉEMPLOI

permet de remettre dans le circuit économique les produits ne répondant plus aux besoins du premier utilisateur.

5

LA RÉPARATION

les biens en panne peuvent retrouver une deuxième vie par le biais de la réparation.
6

LA RÉUTILISATION

certains composants d’un produit peuvent réutilisés pour d’autres usages.
7

LE RECYCLAGE

qui vise à réutiliser les matières premières issues des déchets.

Les obligations actuelles et les évolutions réglementaires du recyclage industriel

Le tri des déchets en entreprise est devenu une obligation depuis le décret d’application de la loi du 1er juillet 2016 :

  • Tout producteur ou détenteur d’un déchet est responsable de ce déchet : c’est-à-dire qu’il est tenu d’en assurer ou d’en faire assurer la gestion. Cette responsabilité s’étend jusqu’à l’élimination ou la valorisation finale du déchet.
  • Il doit aussi trier ses déchets selon 5 flux : papier, métal, plastique ; verre et bois. Le tri a pour objectif d’assurer à chaque catégorie un itinéraire de valorisation.
  • Outre les coûts de prise en charge de la gestion de ces déchets, l’entreprise est assujetti à la TGAP déchets.

La réorientation des flux de déchets entraîne un surcoût de fonctionnement annuel, pour les producteurs de déchets, estimé à 1,5 milliard d’euros en 2025.

L’augmentation de la TGAP est d’actualité pour le législateur afin de pousser à l’amélioration de la gestion des déchets à fins de recyclage ; dans le projet de loi de finances, le Gouvernement favorise ainsi une hausse crantée, en 2021 d’abord, puis progressivement jusqu’en 2025.

Le recyclage : de la perte de valeur à l’exploitation utile d’un « déchet »

L’économie circulaire vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement tout en développant l’emploi.

L’élimination par enfouissement

(Valeur négative)

L’élimination par la valorisation énergétique

(Perte de valeur importante)

Le recyclage en vue de matières premières secondaires

(process technique complexe et couteux en énergie)

La réutilisation

(Nécessite un coût d’intervention)

Le réemploi

(Forte valeur ajoutée – pas de coût)

Le 6ème flux de l’entreprise : les matériels obsolètes avec un potentiel de Réemploi

Par rapport au recyclage qui ne conserve que la matière, en s’appuyant sur des process industriels coûteux en énergie, le réemploi permet de récupérer des matériels avant qu’ils ne soient jetés afin de leur donner une seconde vie. Il évite ainsi que des biens de l’entreprise en fin de vie ne deviennent des déchets.

Le Réemploi By REI Industry : Tout équipement industriel intégré dans une chaine de fonctionnement comprenant un écran informatique de pilotage ou de contrôle est susceptible pour certains composants électroniques d’avoir une valeur économique.

Chaque service de l’entreprise doit être soucieux d’identifier ce 6ème flux afin de le dissocier des cinq flux de tri de déchets. L’expert REI viendra identifier la valeur de réemploi du matériel avant son démantèlement.

A propos

REI Industry, Réemploi d’Equipements électroniques Industriels, vous propose une prestation globale de fourniture de matériel électronique en réemploi.